Vu! Vincent C. : Magie Non Censurée.

29 décembre 2017

Vu! Vincent C. : Magie Non Censurée.

Vincent C.Normalement, je ne sors pas (j’entends voir des spectacles, parce que je suis quand même obligé, de temps en temps, d’aller faire des courses). Ça oblige à réserver des places pour une date précise, à se rendre au lieu où se déroule le spectacle puis à rentrer une fois que c’est fini.

En plus, je suis très mauvais public. Par exemple, les applaudissements gratuits me répugnent (j’entends par là les applaudissements de politesse ou d’encouragement, quand le type arrive tout juste sur scène et qu’il n’a encore rien fait, selon moi, méritant ces applaudissements) et je déteste participer (j’ai déjà du mal à tolérer la présence d’autres spécimens de mon espèce dans la salle).

Mais bon, pour la Saint Coca-Cola, des proches m’ont offert des places pour aller voir un spectacle de magie.

Oui, un spectacle de magie.

J’ai des lubies, comme ça. Et ces derniers mois, c’est la magie. Depuis que je suis tombé, par hasard, sur Penn & Teller : Fool Us sur Netflix (que je vous conseille, par ailleurs, si vous aimez la magie).

Bref, on m’offre des places pour un spectacle de magie et je traverse donc Paris en même temps que des millions de mes congénères imprégnés de l’esprit des fêtes de fin d’année (rassurez-vous, le parisien imprégné de l’esprit des fêtes de fin d’année klaxonne quand même, force le passage, se gare n’importe comment, n’importe où, crache par terre, insulte ses semblables pour un rien et abandonne ses excédents sur le trottoir sans vergogne) pour aller m’entasser dans la salle de l’Apollo avec une tripotée de gens.

Jusqu’ici, je ne sais rien, ou pas grand-chose, sur Vincent C. Je sais qu’il est illusionniste, québécois et peu conventionnel.

En le voyant débarquer sur scène, avec son jeans sombre, son t-shirt sale, sa veste élimée et sa casquette, je lui trouve des faux-airs de Kev Adams version trash. Je suis prêt à lui laisser une chance malgré tout, d’autant plus que j’aime son accent québécois et qu’il apparaît très vite évident qu’il n’est, effectivement, pas du tout conventionnel.

Humour abrasif, vocabulaire fleuri, Vincent C. a une grosse personnalité (et non, je ne parle pas de la bosse dans son slip quand il se retrouve presque à poil en réalisant un tour de carte pendant qu’il résout un Rubik’s Cube avec sa bouche tout en jouant au strip-Hula Hoop). Et, plus encore que le vocabulaire fleuri (qui ne me gêne pas), j’aime l’humour abrasif. J’aime les personnes qui osent, devant des gens qu’ils ne connaissent pas, sortir les pires horreurs et réussir à les faire rire.

Sur ce point-là, le côté one-man show du spectacle m’a beaucoup plu et j’ai bien ri (ce qui n’est pas gagné d’avance).

Mais qu’en est-il de la magie ?

Vincent C. le dit lui-même, au début et à la fin de son spectacle. La magie, ça n’existe pas. Personne ne possède des pouvoirs extraordinaires permettant de faire disparaître ci ou deviner ça. Tout se résume à une idée et une méthode. De la manipulation et de la suggestion. Et, quand on sait comment ça marche, ça ne marche plus. Enfin, disons que ce n’est plus pareil.

Je vous l’ai dit en préambule, ces derniers temps, je m’intéresse à la magie. Je n’irai pas jusqu’à dire que je sais exactement comment il a réalisé tous les tours de son spectacle mais, comme dirait Penn Jillette, j’ai une bonne idée de la méthode employée pour la plupart d’entre eux.

Ça pourrait être un problème, mais, en fait, ça ne l’est pas. Ça ne l’est pas parce qu’au-delà du tour en lui-même, il y a la présentation du-dit tour. Et, à ce niveau-là, Vincent C. est très bon. Je n’en dis pas plus, histoire de ne pas gâcher la surprise à ceux qui voudraient le découvrir (je vous y encourage chaudement) mais seulement que j’ai passé un très bon moment et que j’ai beaucoup applaudi (ce qui n’est pas peu dire).

Même si Vincent C. est la star du show, je ne peux pas ne pas dire un petit mot sur Caroline, son assistante/amoureuse. Aux antipodes de l’assistante de magicien classique, je l’ai trouvée géniale dans son rôle, avec pour seul bémol le fait que j’aurais aimé la voir un peu plus, d’autant que son personnage complète très bien celui de Vincent C.

En bref, si vous aimez la magie et que vous aimez rire, si vous appréciez l’humour impétueux et décapant et que vous n’avez pas peur pour la colombe, ce spectacle est fait pour vous ! Si vous avez l’occasion d’aller le voir, Vincent C. vaut largement le déplacement (et c’est moi qui vous le dis) !

Pour ma part, c’est un gros coup de cœur et une très belle découverte.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *