Vu! Aquaman, de James Wan.

24 juillet 2019
Voir sur Amazon

Au milieu des années 80, dans le Maine, un gardien de phare recueille et soigne une femme retrouvée sur la berge qui se révèle être Atlanna, la reine d’Atlantis. Ils tombent amoureux et ont un enfant ensemble, Arthur. Atlanna doit retourner en Atlantis pour évider que le roi ne les tue tous les trois. Trente ans plus tard, Arthur est devenu Aquaman grâce à son mentor, Vulko. Lors d’une mission de sauvetage d’un sous-marin, il se fait un ennemi chez le pirate David Kane en laissant mourir son père. La mission est mandatée en secret par Orm, roi d’Atlantis et demi-frère d’Arthur, qui veut débarrasser la planète des Surfaciens.

Après avoir regardé Justice League, mes attentes concernant les films DC ont été drastiquement revues à la baisse.

Quand Aquaman (personnage qui m’avait profondément déçu dans Justice League) est sorti, j’ai préféré rester à une distance de sécurité pour regarder les retombées.

Les premiers retours ne m’ont clairement pas donné envie de me lancer tête baissée au cinéma. Je me disais que je finirai par le regarder, plus tard.

Entre-temps, j’ai lu plusieurs commentaires élogieux sur la réalisation de James Wan et les décors.

Et très franchement, ces commentaires sont tout à fait justifiés. Plusieurs plans sont extrêmement beaux, les décors sont, pour certains, vraiment impressionnants. Le générique de fin (même s’il est complètement pompé sur GoT) est magnifique et plusieurs scènes et séquences d’action sont réussies.

Problème : l’histoire est nulle.

Le début est loupé, en voulant nous montrer la rencontre entre papa et maman Aquaman mais avec des acteurs en image de synthèse, ça rappelle surtout l’expérience ratée qu’était La Légende de Beowulf.

Ensuite, le développement d’Arthur en Aquaman est complètement bâclé. Et on a droit à une ellipse qui ferait passer celle du dernier épisode de Game of Thrones pour une broutille.

Pour couronner le tout, il y a des incohérences à la pelle, parfois grossières.

Il y a aussi des scènes très étranges, comme celle où David Kane fait des essais avec son armure (fournie par un type qui veut exterminer les gens de la surface (pour des raisons tout à fait valides)), rappelant le premier Iron Man. Plus tard, on a Arthur qui devient roi et revient complètement changé sans qu’on ai vu sa transformation, dommage. Je ne parle même pas de la scène de l’aquarium, qui est juste d’une niaiserie sans nom et retire de la crédibilité à une histoire qui n’en a déjà pas des masses.

On a aussi plusieurs scènes qui sont visuellement tout à fait ridicules. Comme celle où Aquaman et Mera se baladent dans des dunes de sable sur fond vert.

Et puis, il faut le dire, Jason Momoa a juste le charisme d’une huître anémique. Oui, il a une tronche, un physique, des tatouages, tout ce qu’on veut, mais ça passe pas. Je croyais regarder un mec qui essaie trop dur de me faire croire qu’il est badass et cool. Pas un mec qui est juste badass et cool. Très clairement, c’est quand il se montre vulnérable qu’il est le meilleur.

Amber Heard m’a profondément déçu. J’attendais quelque chose, au moins du charme. Rien. Une petite sirène. Willem Dafoe est en-dessous de ses prestations habituelles. Nicole Kidman fait vieille. Et Patrick Wilson n’est juste jamais crédible.

Je ne m’attendais pas à grand-chose en lançant Aquaman. Bon, j’espérais peut-être un peu que je serais agréablement surpris.

Au final, je trouve que c’est vraiment du gâchis car il y a plusieurs scènes qui auraient mérité faire partie d’un film qu’on a envie de voir et de revoir. Des scènes, comme celle de la plongée dans la fosse, qui donnent une vague idée du film épique qu’Aquaman aurait pu être si ça n’était pas juste un blockbuster de plus.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *