Vu! Fargo, saison 2.

12 mars 2016

Vu! Fargo, saison 2.

Fargo-saison2

Voir sur Amazon

Cette seconde saison revient sur des événements évoqués lors de la première saison, : le fameux massacre de Sioux Falls. 1979, au milieu d’une guerre de territoire entre deux organisations mafieuses, la vie d’Ed et Peggy Blumquist, respectivement boucher et coiffeuse, va prendre une tournure toute particulière.

Dernièrement, la mode est d’adapter des films en série, quand c’était d’habitude le contraire. Adapter une histoire d’un support à un autre n’est jamais une mince affaire. Si en plus on adapte un film culte des frères Coen, ça laisse craindre un degré élevé de sado-masochisme chez l’instigateur du projet, à savoir Noah Hawley.

Pourtant, ceux qui ont vu la première saison, magnifiquement portée par un casting de très haut-vol et une réalisation digne d’un grand film, savent qu’il ne s’agit pas là d’un simple découpage du film en dix épisodes d’une heure, mais d’une véritable série indépendante, prenante et jouissive, qui sait recréer à merveille l’ambiance de Fargo tout en réinventant Fargo.

Fonctionnant sur le principe de l’anthologie, cette saison 2 ne reprend donc ni l’histoire de la première saison, ni les acteurs. Si on retrouve bien Lou Solverson, c’est Patrick Wilson qui incarne cette version plus jeune. On découvre également une Molly enfant, sous les traits de Raven Stewart tandis que Cristin Milioti joue Betsy Solverson et Ted Danson le shériff Hank Larsson, le père de Betsy et collègue de Lou. Autour d’eux, une galerie de personnages hauts en couleur, à commencer par le couple Blomquist, interprété par une Kirsten Dunst formidable et un Jesse Plemons qui ne l’est pas moins. On a aussi les Gerhardt, clan qui contrôle l’économie parallèle, Jean Smart à sa tête, ainsi que les excellents Angus Sampson et Jeffrey Donovan, Kieran Culkin, ou Rachel Keller, sans oublier Zahn McClarnon, génial dans le rôle de l’indien. Ajoutons Brad Garrett, Bokeem Woodbine, Bruce Campbell, Brad et Todd Mann ou Nick Offerman, et vous aurez une petite idée de l’étendue du casting. S’il manque une véritable tête d’affiche comme avaient pu l’être Martin Freeman ou Billy Bob Thornton lors de la première saison, chaque personnage, qu’il soit important ou simple figurant, joue son rôle à merveille, à une identité et un but.

Vous l’aurez compris, je ne tarie pas d’éloges sur cette seconde saison de Fargo. Il y a pourtant quelques points un peu plus surprenants, comme cette soucoupe volante qui apparaît çà et là, sans que l’on sache vraiment pourquoi. Et puis il y a aussi… Non, je crois que c’est tout ce qui m’a gêné dans cette saison. J’ai adoré l’histoire, simple et complexe à la fois ; les personnages, drôles et attachants ou originaux et inquiétants ; les dialogues, toujours justes ; les décors, naturels et magnifiques.

En l’espace de deux saison de 10 épisodes, Fargo s’est imposée comme LA série à voir pour tous les amateurs d’histoires noires. Il y a tous les ingrédients nécessaires : du sang, de la folie, de l’humour, un hasard maladroit, de la manipulation et de la tension.

J’attends maintenant, avec beaucoup d’impatience, la troisième saison, prévue pour 2017.

serie-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *