Vu! Game of Thrones, saison 4.

4 mars 2015

Vu! Game of Thrones, saison 4.

got4

Voir sur Amazon

Après avoir vu récemment la saison 3, il aurait été dommage de ne pas enchaîner avec la quatrième de la série tirée de la saga de George R.R. Martin et, ainsi, risquer d’oublier à nouveau l’intrigue et me perdre dans l’histoire. Cette fois, j’entame la saison sans le « Previously on… » et parfaitement au fait de qui est qui, qui fait quoi, qui est pote avec qui, qui cherche qui/quoi et qui veut tuer qui (je passe qui baise qui volontairement, mais je le sais aussi…).
Et, comme c’est devenu une habitude, les épisodes s’enchaînent avec une facilité déconcertante, telle que ça donne presque envie de prendre une journée pour regarder la prochaine saison d’une traite. Oui, en ce qui me concerne, Game of Thrones c’est addictif à ce point-là. Les 50 minutes de moyenne que durent les épisodes passent à une vitesse folle et on a envie de savoir la suite, encore et toujours. Les acteurs, les intrigues, tout est d’excellente facture. Et les rebondissements aussi. Car GoT reste une des séries les plus imprévisibles de la télé américaine (si ce n’est LA plus imprévisible). Quand tant de séries s’évertues à protéger leurs personnages principaux envers et contre tout, dans la Terre du Milieu de George R.R. Martin, tout le monde peut mourir. Et pas seulement en tout début de saison ou dans les dernières minutes du dernier épisode, mais à tout moment, parfois même en dépit du « bon sens ». J’imagine bien une version produite par n’importe quelle autre chaîne que HBO (mettons NBC ou ABC par exemple) où les producteurs s’arracheraient les cheveux en lisant le script et découvrant qu’untel est tué en plein milieu d’un épisode, au plein milieu d’une saison, et même pas juste avant (ou après) une coupure pub.
Game of Thrones continue, année après année, à développer une histoire complexe, dans un monde complexe, avec un nombre impressionnant de personnages qui se croisent et se cherchent, qui sont tous liés, d’une façon ou d’une autre.
Je ne sais pas combien de saisons durera la série en tout, mais à ce rythme-là, ils peuvent en faire plus que les Simpsons, ce n’est pas moi qui viendrait me plaindre!

serie-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *