Vu! Jessica Jones, saison 1.

28 janvier 2016

Vu! Jessica Jones, saison 1.

jessica-jones

Voir sur Amazon

Jessica Jones est une jeune détective privée qui opère dans le quartier de Hell’s Kitchen, à New-York. Elle s’occupe principalement d’affaires d’infidélité. Jusqu’à ce qu’elle reçoive un appel de parents désespérés suite à la disparition de leur fille. D’abord hésitante, Jessica décide de les aider. Mais ce faisant, elle retrouvera face à ses anciens démons.

Jessica Jones est une super-héroïne pas comme les autres. Jeune mais déjà désabusée, elle passe le plus clair de son temps à boire pour supporter les séquelles d’un traumatisme qui nous sera révéler au cours de cette première saison. Égoïste et impétueuse de prime abord, elle évolue sous nos yeux, mais jamais sans sacrifices.

Après le succès de Daredevil, la collaboration entre Marvel et Netflix se poursuit pour cette nouvelle production. Et le résultat est encore au rendez-vous. Krysten Ritter est parfaite dans le rôle titre. Elle m’avait déjà marqué dans Breaking Bad mais également dans la courte (mais très agréable) sitcom Don’t Trust the B**** in Apt 23. Ici, elle campe une femme forte définie par ses fêlures et donne toute la profondeur nécessaire à son personnage. À ses côtés, Mike Colter joue Luke Cage, qui entretient une relation compliquée avec Jessica, dans une sorte d’échauffement avant le début de la série qui lui sera dédiée (et qui sortira cette année). On retrouve également David Tennant dans le rôle de Kilgrave. L’acteur britannique, ancien Docteur dans l’institution qu’est Doctor Who de l’autre côté de la Manche, s’en sort très bien en psychopathe manipulateur. Rachael Taylor interprète Trish Walker, une ancienne enfant-star devenue animatrice de talk-show à la radio, et très liée à Jessica. Carrie-Anne Moss fait figure de vétéran dans ce casting. Elle joue Jeri Hogarth, une avocate impitoyable qui fait régulièrement appel aux services de Jessica. Citons également Eka Darville en voisin junkie ou Wil Traval en Will Simpson. Ainsi qu’une apparition remarquée de Rosario Dawson, qui reprend son personnage de Claire Temple, introduit dans Daredevil.

Créée par Melissa Rosenberg (responsable notamment de l’adaptation de la saga Twilight), Jessica Jones est une série très prenante, qui nous accroche facilement dans son univers sombre. À l’exception des « sauts » de Jessica, qui font un peu fake, tout le reste est de très bonne facture. Un humour noir, décalé, une violence et des pouvoirs bien employés, sans compter des personnages complexes et une histoire avec beaucoup de potentiel.

J’attends maintenant la seconde saison, tout autant que les autres séries Marvel produites par Netflix!

serie-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *