Vu! Rampage, de Brad Peyton.

25 septembre 2018

Vu! Rampage, de Brad Peyton.

Rampage

Voir sur Amazon

Davis Okoye est primatologue spécialisé dans le comportement des gorilles. Il a créé un lien très puissant avec George, un albinos aux capacités intellectuelles hors norme. Mais, suite à une expérience ratée, George, un loup et un crocodile sont transformés en monstres déchaînés qui vont semer panique et destruction à travers Chicago. Davis va alors faire équipe avec un ingénieur génétique pour tenter de sauver George et de mettre fin à la catastrophe.

L’histoire, comme l’indique ce résumé succinct, n’est qu’un mauvais prétexte pour justifier les effets spéciaux. Ceci dit, elle n’est pas pire que beaucoup d’autres films du genre. D’heureuses coïncidences et quelques raccourcis nourrissent un arc narratif fébrile qui permet tout juste au personnage de The Rock d’exister.

Pour le reste, c’est du grand classique, même si ça se veut parfois cool et moderne, avec plus ou moins de succès.

De toute façon, le plus important, c’est de savoir si c’est spectaculaire ou pas, non ?

Et la réponse est oui et non.

Indéniablement, ça l’est, avec ces bestioles géantes qui détruisent tout sur leur passage. Enfin, sauf le croco, qui reste étonnamment discret pendant plus d’une heure. Mais, paradoxalement, alors que ça aurait dû être la force du film, les effets spéciaux sont souvent trop flagrants, ce qui gâche le plaisir.

Dwayne Johnson retrouve le réalisateur canadien Brad Peyton pour la troisième fois après Voyage au Centre de la Terre 2 et San Andreas. The Rock est bon dans son rôle, ce qui n’a rien de surprenant puisqu’il est exactement dans le registre dans lequel il excelle, à savoir un personnage improbable (ici un primatologue bodybuildé), paré à tout et invincible, mais en même temps juste et humain, et avec de l’humour.

À ses côtés, Jeffrey Dean Morgan fait du Logan light (d’aucun dirait que Logan, c’est déjà du light), il joue de son expérience, sans trop forcer.

Naomie Harris n’est pas mauvaise, mais elle en fait parfois trop. De plus, l’histoire de son personnage est peu travaillée, comme si elle avait été rajoutée là en tant qu’accessoire à l’histoire, ce qui n’aurait, ma foi, rien de très surprenant.

Citons les présence au casting de Malin Akerman, Joe Manganiello, Jake Lacy, Jack Quaid, Will Yun Lee et de l’ancien combattant MMA Urijah Faber.

On ne va pas se mentir, Rampage n’est pas une alternative sérieuse à Jurassic World, ça reste un blockbuster moyen, presque low cost, qui, sans être vraiment mauvais, n’est pas mémorable non plus.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *