Vu! Seul sur Mars, de Ridley Scott.

2 mars 2016

Vu! Seul sur Mars (The Martian), de Ridley Scott.

seul-sur-mars

Voir sur Amazon

L’équipage d’Ares III est forcé d’abandonner sa mission sur Mars quand leur site est frappé par une énorme tempête. Durant l’évacuation, Mark Watney (Matt Damon) est frappé par une antenne et laissé pour mort. Le lendemain, tandis que le reste de l’équipage est en route pour la Terre, Mark se réveille sur le sol martien. Et réalise qu’il est tout seul sur la planète rouge. Incapable de communiquer avec la NASA, il va devoir faire preuve d’ingéniosité et employer au mieux ses maigres ressources s’il veut survivre jusqu’à l’arrivée de la prochaine mission, quatre ans plus tard.

J’avais lu le roman éponyme dont est tiré le film au moment de sa sortie française, fin 2014. Andy Weir, l’auteur du roman, a un parcourt qui ressemble à un conte de fée. Son texte, publié au format numérique sur Amazon en 2011 a eu un grand succès. Il a signé dans une grande maison d’édition américaine (Crown, qui appartient à Random House) et a vendu ses droits pour une adaptation cinématographique en 2014, à quelques jours d’intervalle.

Une adaptation qui ne pouvait être qu’attendue quand on sait que le scénario a été écrit par Drew Goddard, à qui l’ont doit notamment les scénarios de Cloverfield, World War Z, La Cabane dans les bois ou encore la série Daredevil ; que la réalisation a été confiée à un maître du genre en la personne de Ridley Scott, qu’il n’est pas nécessaire de présenter ; et que Matt Damon incarnait le rôle-titre Mark Watney.

Et le résultat est largement à la hauteur des attentes, puisque Seul sur Mars est une véritable réussite. Je n’avais plus tous les détails en tête au moment de voir le film, mais, même si certains aspects ont été modifiés voire supprimés (notamment la traversée de Mars en Rover), j’ai retrouvé l’ambiance du roman, son ton relativement léger par rapport à la situation. Si l’histoire se veut au plus près de la réalité d’un voyage habité sur sol martien, l’aspect scientifique est vulgariser juste ce qu’il faut pour être intéressant et même ludique, et le personnage principal, avec ses traits d’humour, joue un rôle primordial en ce sens.

Matt Damon campe un Mark Watney formidable, à la fois touchant et attachant. Il est épaulé par un casting quatre étoiles composé de Jessica Chastain, Kristen Wiig, Jeff Daniels, Chiwetel Ejiofor, Sebastian Stan, Kate Mara, Sean Bean, Michael Peña, Aksel Hennie, Benedict Wong, Chen Shu et Mackenzie Davis. Mention spéciale à Donald Glover, le Troy de Community, que j’ai trouvé excellent dans son petit rôle. Tout le monde est à la hauteur du film, qui se révèle de grande qualité.

Les décors sont fantastiques et les images magnifiques, donnant l’impression d’être sur Mars avec Mark. Même si je connaissais l’histoire et donc la fin, j’ai pris un réel plaisir à la revivre devant l’écran.

Après les succès de Gravity et Interstellar, le film s’intègre aisément dans cette lignée. Plus qu’un simple divertissement spectaculaire, Seul sur Mars est une histoire spatiale originale, accessible à un grand publique et portée par un casting excellent.

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *