Vu! Terminator Genisys d’Alan Taylor.

29 janvier 2016

Vu! Terminator Genisys d’Alan Taylor.

terminator-genesis

Voir sur Amazon

En 2029, John Connor, leader de la résistance face aux machines de Skynet, lance une mission suicide pour remporter la guerre. Il parvient à mettre la main sur une nouvelle technologie et envoie son lieutenant de confiance, Kyle Reese, dans le passé pour sauver Sarah Connor. Mais, arrivé sur place, tout ne se passe pas comme prévu et c’est Sarah Connor qui va sauver Kyle Reese.

Plus qu’une suite à proprement parlé, Genisys est un reboot de la franchise Terminator. Le début du film ressemble énormément au premier et le scénario est très proche. Jusqu’à l’arrivée de Kyle Reese dans le passé. Là, le scénario prend une tournure bien différente de l’histoire que l’on connait déjà. Et c’est plutôt appréciable. Les références aux films de James Cameron s’enchaînent tout le long du film tout en traçant une route propre.

J’ai entendu des critiques majoritairement négatives pour ce cinquième opus et je dois avouer que j’ai été agréablement surpris du spectacle. Bien sûr, ce nouveau Terminator n’arrive pas à la cheville des deux premiers. Mais ce n’est pas le but. Faire mieux que les originaux, surtout quand les originaux ont depuis atteint un statut tel, c’est impossible. Mais comparé au 3 et même au 4, ce Terminator n’a pas à rougir. Les scénaristes ont essayé de pondre une histoire qui, bien qu’un peu (beaucoup) alambiquée, est dans la lignée de la saga. Et ils ont ajouté une petite pointe d’humour agréable pour les fans des premiers films.

Côté casting, à part l’indéboulonnable Arnold Schwarzenegger qui reprend son rôle de Terminator (avec un twist assez drôle dans la deuxième partie du film), on retrouve un paquet de petits nouveaux. Je vais commencer par le négatif. Je n’ai pas trop aimé Jason Clarke en John Connor. Pour moi, il ne correspond pas à l’image que j’ai du leader de la résistance. Contrairement à Emilia Clarke, qui, à mes yeux, est parfaite en Sarah Connor. Elle ne remplace évidemment pas Linda Hamilton, mais elle apporte quelque chose au rôle, bien loin de celui qu’elle campe depuis des années dans Game of Thrones. Jai Courtney n’est pas plus Michael Biehn mais son interprétation de Kyle Reese a au moins le mérite d’être cohérente. Il arrive du futur pour une mission précise et se retrouve rapidement perdu face à une femme forte et un Terminator gentil. J. K. Simmons joue un flic alcoolique et obsédé par l’affaire Sarah Connor. Courtney B. Vance, Lee Byung-hun et Sandrine Holt complètent le casting avec de petits rôles.

Terminator Genisys ne laissera sans doute pas un souvenir impérissable dans l’esprit des fans des deux premiers films de la saga, mais je ne l’ai pas trouvé aussi mauvais que les critiques acerbes qu’il a subi le laissait entendre. Les effets spéciaux sont spectaculaires et les acteurs plutôt bons. J’ai lu quelque part qu’il était à la franchise Terminator ce que Jurassic World était à celle de Jurassic Park. C’est une comparaison assez juste. Terminator Genisys est un divertissement honnête qui n’avait, de toute façon, aucune chance de faire mieux que le diptyque légendaire dont il est tiré.

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *